Qu’est-ce que la réciprocité ?

C’est interagir de manière satisfaisante pour soi et pour l’autre : répondre à une sollicitation et savoir demander en retour.

“Traditionnellement placé en situation de décider, un individu se voit contraint d’inférer de ses actes sur autrui, ainsi que les réactions associées, de façon à optimiser son action. Semblable à un jeu de miroirs, l’individu s’identifie à autrui en internalisant ses propres normes afin d’anticiper la réponse formulée. Dans ce face à face, la réciprocité reflète la manière dont est perçu autrui et influe, par conséquent, sur l’acte initial”

Source : Bonein Aurélie. “La réciprocité, entre psychologie et rationalité économique“. In: Revue française d’économie, volume 23, n°1, 2008. pp. 203-232. doi : 10.3406/rfeco.2008.1664

Pourquoi travailler en réciprocité ?

Tout simplement pour aller plus loin ! Cette perception inconsciente de la nature de l’interaction, en la concevant sous l’angle de la réciprocité modifie nécessairement l’acte initial, en établissant le fait que l’une comme l’autre des parties prenantes va être + que gagnant dans la relation.

Le résultat final va aller au delà des attentes de l’un et de l’autre.

La réciprocité induit une valeur éthique dans la relation, au contraire de l’échange. (Dominique Temple et Mireille Chabal “La réciprocité et la naissance des valeurs humaines“) : le respect de soi et le respect de l’autre dans la relation.

C’est ainsi qu’en co-construisant nous grandissons et élargissons notre vision périphérique sur le monde qui nous entoure, et qu’au final nous nous élevons en tant qu’Etre “co-humain”.

“Le tout est plus que la somme des parties”

Aristote

 

 

Nathalie, en mode nomade