Un duo de choc

Pour le 1er article

de la série en 2021, j’ai décidé de vous présenter un duo de choc.
Je leur ai demandé en 2020 comment ils avaient vécu le confinement et comment cela a impacté leur activité. Je vous les présente, en format interview.

Qui êtes vous ? Quel est votre parcours ?

Muuu et Matt. Nous sommes un couple à la scène comme à la ville 😉
Nous travaillons tous les deux au sein de “La Cuisine du Diable”, dont Matt est le gérant. Nous avons installé notre shop tattoo dans le quartier Championnet de Grenoble en 2016.
Muuu est plasticienne, graphiste et responsable projet en art numérique ; Matt est historien de l’art, anciennement enseignant en histoire de l’art et responsable de communication.
Arrivé il y a 8 ans sur Grenoble, Matt en a profité pour réaliser son rêve depuis toujours : devenir tatoueur. Muuu a également plaqué son job et suivi Matt dans l’aventure.

Comment avez vous vécu à titre perso le confinement ?

Sincèrement, magnifiquement bien !
Nous bossons déjà ensemble, alors trouver son espace à soi est très facile.
A force de dessiner pour les clients, ce fut très agréable de revenir à des travaux pour soi, sans logique mercantile. Juste le plaisir de dessiner, peindre etc.

Dessiner, jouer à des jeux vidéos, séries Netflix, Matt a même crée un groupe de musique pendant le confinement !
Le tout dans un silence monacal.
Si on enlève le côté anxiogène de la situation, ce fut, pour nous, petits occidentaux riches, une période facile 😉

Et au niveau de votre entreprise ?

Plus compliqué bien entendu. Fermer comme ça du jour au lendemain, sans avoir de date de levée, prévenir ses créanciers, faire les comptes sans savoir si ça va durer…

De plus, au vu de la nature même de notre activité et de la situation sanitaire, nous avions peur de ne pas pouvoir rouvrir avant un moment.

A quel moment avez-vous senti que votre activité courait un risque ? Aviez-vous anticipé quelque chose ?

Anticiper, c’était impossible. Comme je le disais, nous avons reçu une injonction de fermeture administrative du jour au lendemain. Le samedi soir, nous avions posté un message sur notre page, prévenant nos clients que le shop passerait en mode privé (uniquement sur rendez-vous) mais dès le dimanche nous avons reçu des informations du SNAT (Le Syndicat National des Artistes Tatoueurs) nous demandant de clore notre activité.

Le temps d’aller récupérer notre matériel à dessin, deux/trois bricoles et c’est tout.
Nous étions engagé sur une Convention tattoo la semaine d’après et nous avions déjà réservé le stand…Et tout s’annule, tout ferme !

Le risque était mesuré malgré tout car nous avions une trésorerie nous permettant de tenir un mois mais, avant de savoir que nous allions pouvoir prétendre à une aide de l’Etat, le plus dur a été de se dire que nous ne pourrions pas tenir plus longtemps.
Enfin, pénurie de masques, gants en inflation constante, gel hydro dont les prix s’affolent, fournisseurs de matériels tatouage qui ne pouvaient honorer les commandes, oui nous avons eu peur de ne pas pouvoir assumer notre retour professionnel.

 La situation n’étant plus de notre ressort, nous avons dû prendre la chose avec philosophie et ne pas laisser notre stress nous envahir. Une pandémie et les chiffres alarmants diffusés chaque jour sur les réseaux sociaux te permet de prendre du recul 😉

Certes notre avenir pro se jouait également mais à ce moment-là, notre santé était plus importante !
Alors bien sûr, chaque jour nous guettions les news du SNAT, nous discutions avec nos confrères, allions nous renseigner sur les sites administratifs pour les recours financiers, bref attendre mais s’organiser !

Quelles sont les forces de votre entreprise ?

Je dirais les clients avant tout !
C’est grâce à eux, à tout ceux qui nous font confiance que “La Cuisine du Diable”est repartie, à la fin du confinement. Leurs messages de soutien, les demandes de projets tattoo qui continuaient à arriver, l’agenda qui se remplissait, même sans savoir quand nous pourrions ouvrir, tout ça a beaucoup joué.

Etre en couple aussi. Muuu est plus organisée, moins sujette au stress, c’est elle qui a structuré ces moments incertains.

Nous avons la chance d’avoir fait notre place dans le monde du tatouage sur Grenoble. Savoir que nos clients nous attendraient et continueraient à venir se faire tatouer nous a aidé à prendre les choses avec circonspection.
Merci à vous tous !

Et voilà, j’espère les revoir bientôt

Matt et Muu ont une page Facebook : La Cuisine du Diable

Merci également à Olya Creative Studio pour les magnifiques photos ! : Olya Creative Studio

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter  facebook

Dis, c’est quoi un multipotentiel ?

Un multipotentiel, c'est une personne qui a...

Trop d’information, trop d’activités

Vous ne savez plus où donner de la tête, vous ne...

Ah ! Les interprétations

Supposer, plutôt que faire des demandes......

Et si….

Et si nous regardions l'autre non pas avec le...

Summer time, avancer pendant l’été…

Une autre lumière,  la chaleur qui revient,  un...

Savez-vous ne rien faire ?

Cette question a été posée par l'excellente...

L’orthographe….

Certains considèrent que l'orthographe, et plus...

Excellente rentrée à tous !

Certains sont rentrés de vacances depuis pas mal...

La paix ne devrait pas être obtenue par la guerre

Les évènements horribles qui arrivent partout...

Share: