L., étudiant : découverte de son profil Process Communication

L., étudiant : découverte de son profil Process Communication

Bonjour ! Vous lisez un article qui a sans doute été écrit avant la dernière transformation de ce site ! Aussi il se peut que la mise en forme visuelle ne soit pas optimisée. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête. 🙂 5 ans

J’ai fait appel à tes services afin de mieux me comprendre, comprendre ma personnalité, ce qui impactait mes choix et mes actions, afin de pouvoir par la suite être dans une position où je serai susceptible d’être heureux. Il est plus facile de trouver le bonheur si on sait déjà où chercher !

L’expérience de l’enseignement était très intéressante, j’ai trouvé d’une part le questionnaire très bien fait, la partie lecture des résultats bien construite avec notamment beaucoup de renseignements afin que chacun puisse s’y retrouver et enfin la partie dialogue très sympathique où j’ai pu faire ta connaissance, poser mes questions ainsi que mieux cerner certaines choses où j’aurai pu passer à côté.

J’ai exploité cet accompagnement en mettant en oeuvre les préconisations conseillées par l’analyse, et jusqu’à présent ça marche plutôt bien (même si garder le contact avec beaucoup de monde ça peux être un peu difficile niveau jonglage des dates).

Niveau résultat concret je peux dire que je suis heureux, du moins plus qu’avant. Je suis aussi en train de mettre sur pied un projet de fin d’étude, donc je pense pouvoir dire que les résultats sont d’une part rapide mais aussi tangible !

L., étudiant : découverte de son profil Process Communication

J.P., responsable commercial : découverte de son profil Process Communication®

Bonjour ! Vous lisez un article qui a sans doute été écrit avant la dernière transformation de ce site ! Aussi il se peut que la mise en forme visuelle ne soit pas optimisée. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête. 🙂 5 ans

Après avoir eu une première approche du Process Com à l’occasion d’un petit déjeuner réseau, organisé par Actif Réseau chez l’Udimec en juin dernier, il me semblait intéressant de”creuser” le sujet…
(suite…)

“Les dieux voyagent toujours incognito” de Laurent Gounelle

“Les dieux voyagent toujours incognito” de Laurent Gounelle

Bonjour ! Vous lisez un article qui a sans doute été écrit avant la dernière transformation de ce site ! Aussi il se peut que la mise en forme visuelle ne soit pas optimisée. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête. 🙂 6 ans
laurent gounelle

Crédits Photo Nathalie MORAND

Cadeau reçu lundi que je viens de terminer. Que dire ? bluffant et passionnant ! Pour parler de ce livre sans raconter l’histoire, j’ai choisi une très belle citation de Marcel PROUST :

“On ne reçoit pas la sagesse. Il faut la découvrir par soi-même, après un trajet que personne ne peut faire pour nous, ne peut nous épargner.”

Bonne lecture !

ISBN 9782266219150

Savez-vous ne rien faire ?

Savez-vous ne rien faire ?

Bonjour ! Vous lisez un article qui a sans doute été écrit avant la dernière transformation de ce site ! Aussi il se peut que la mise en forme visuelle ne soit pas optimisée. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête. 🙂 6 ans

Cette question a été posée par l’excellente équipe d'”Homo Sapiens Communicatio” (sans N) dont je vous partage l’adresse de la page facebook https://www.facebook.com/pages/Homo-Sapiens-Communicatio/302744263219034 :

“SAVEZ-VOUS NE RIEN FAIRE ? (pas de sms, d’email, pas de TV, juste se poser et laisser pensées et sensations aller librement…).     Une étude parue dans la revue Science indique que 83% des américains n’ont pas pris un moment “à ne rien faire” au cours des dernières 24h ! Pourquoi ? Selon les chercheurs de l’Université de Virginie, les humains se sentent vite mal-à-l’aise avec le “vide”… Pour preuve, au cours de l’expérience d’une durée de 15 mn, plus de 60% ont préféré recevoir un léger choc électrique que de poursuivre !                                                                                                                            Une piste pour comprendre pourquoi nous nous laissons envahir si complaisamment par la multitude toxique des messages en tout genre ?..” 

Ma réponse :

Ne rien faire…. De plus en plus, ne rien faire est considéré comme quelque chose de socialement inacceptable… C’est perdre son temps…. C’est ne pas répondre aux messages contraignants des parents qui nous voulaient toujours occupés (à étudier par exemple). Faire quelque chose, c’est, pour d’autres, répondre à leur question existentielle (je fais quelque chose, donc je suis vivant…. ; je fais quelque chose donc je suis acceptable par la Société….).

(suite…)