A., créateur d’entreprise : Groupe de co-développement

A., créateur d’entreprise : Groupe de co-développement

Bonjour ! Vous lisez un article qui a sans doute été écrit avant la dernière transformation de ce site ! Aussi il se peut que la mise en forme visuelle ne soit pas optimisée. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête. 🙂 5 ans

Pourquoi  avez-vous souhaité participer au groupe de

JerzyGorecki / Pixabay

co-développement ?

Parce que je suis convaincu que l’intelligence collective est ce qu’il y a de mieux.

 

Comment l’avez-vous vécu ?

construire ensembleAh ! très bien, intéressant de “s’oublier” pour s’investir dans la problématique d’un autre, d’avoir à s’exposer sans réticence pour énoncer sa propre problématique, d’écouter ce qui se dit, sur la problématique des autres (où on participe) et ce qui se dit sur sa problématique, et de projeter, sans interprétation personnelle (objectivité maximale et ouverture).

Bref, c’est bien, bon et agréable !!!!

La qualité humaine des participant(es) y a fait aussi beaucoup !

 

Et maintenant, où en êtes-vous de votre projet de création ?

Pour moi, le projet avance, lentement, mais,  apparemment, sûrement !

Le Haka et l’appartenance au groupe

Bonjour ! Vous lisez un article qui a sans doute été écrit avant la dernière transformation de ce site ! Aussi il se peut que la mise en forme visuelle ne soit pas optimisée. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête. 🙂 6 ans

Mise en pratique d’une partie du concept de L’élément humain de Will SCHUTZ, qui est le terreau favorable et générateur de la performance d’une équipe !

Le Haka, littéralement la “danse”, est un rite de la culture maori qui peut exprimer la joie, la colère, le désir de vengeance…
Les hakas belliqueux dansés armes à la main, pour mieux implorer le dieu de la guerre avant de partir à la bataille. Le Te Rauparaha Haka, le plus connu, est celui des All Blacks que ceux-ci ne dansaient que lors de leurs tournées, dès la fin du XIXe siècle. Ce n’est qu’en 1987, lors de la première Coupe du monde, que les All Blacks ont dansé le haka pour la première fois sur leur sol. Depuis, cette danse est systématique.

http://r-gh.com/2015/11/02/le-haka-quelle-inclusion/

L’inclusion permet de se sentir appartenir à l’équipe, de se centrer et de se préparer à l’activité. Chacun prend sa place, se sent connu et reconnu du groupe.

Et vous, quel est votre Haka ?

Nathalie, en mode nomade

Le qui suis-je et la question de l’identité

Le qui suis-je et la question de l’identité

Bonjour ! Vous lisez un article qui a sans doute été écrit avant la dernière transformation de ce site ! Aussi il se peut que la mise en forme visuelle ne soit pas optimisée. Merci de lire cette page en gardant son âge en tête. 🙂 6 ans

En tant qu’individu on peut se présenter de différentes manières : présentation formelle, portrait chinois….. ; parler de ce (et de ceux) qu’on aime, quelles sont nos valeurs, quels sont nos rêves, nos accomplissements, nos compétences, ce qui nous éclate dans la vie…

On peut également se dire qu’on a des identités différentes, suivant le contexte dans lequel on se trouve : ce qui pourrait sous-tendre que nous sommes une somme/succession de masques que l’on affiche. On peut se dire que nous sommes un emboîtement de personnalités, comme des matriochkas…, en effet notre identité n’est pas une chose figée, parce que nous nous construisons au fil du temps, de nos apprentissages….

poupées russes, identité, qui sommes-nous ?

Crédits Photo Nathalie MORAND

On peut choisir de se présenter suivant qui on est, ou suivant ce qu’on veut transmettre à la personne qui nous écoute. On projette alors une image qui peut être différente de la réalité..

Alors que se passe-t-il quand nous nous présentons à un groupe ? A une entreprise ? Quand l’image ou l’imago du groupe, de l’entreprise, se confronte à la nôtre ?

Et vous ? Comment vous présentez-vous ?