Un message d’une thérapeute 

Il y a quelques années, je suivais une thérapie de groupe. Et oui, une coach peut suivre une thérapie. Pour ne pas faire de transfert et de projections sur les clients, pour moi c’est un passage obligé, une sécurité pour le coach et pour le/la coaché/e.

Lors d’une de ces séances, une des thérapeutes m’a dit : “Nathalie, tu seras une très bonne thérapeute”.  J’ai répondu que je ne voulais absolument pas le devenir. 

Quelques années plus tard

4 ans après, fin 2020. Je contacte un formateur qui propose un cursus en 3 volets, dont l’un m’intéresse tout particulièrement, le volet Transgénérationnel. Passionnée de généalogie, intégrer une pratique thérapeutique basée sur ce que les générations passées nous transmettent inconsciemment en termes de croyances limitantes, de loyautés et d’injonctions me semble cohérent. 

Seule ombre au tableau, c’est le 3e niveau et les conditions pré-requises pour y accéder sont d’avoir déjà pratiqué pas mal en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et d’avoir des bases en décodage biologique. Or, j’ai procrastiné à fond sur ma certification PNL, quant au décodage biologique : je ne sais même pas ce que c’est.

 

Je m’engage

Janvier 2021, plus que 15 jours avant que la formation ne démarre, au niveau 1 finalement : “décodage biologique des maladies”.

Je décide de tenter l’aventure, et de voir ce que ce domaine allait pouvoir m’apporter.

4 modules à explorer le corps humain, j’étais curieuse de voir ce qu’on allait découvrir.

Et je suis enthousiaste !

Je découvre le fonctionnement du corps humain, la fonction de chaque organe, et le sens des maladies.

Ca me plaît et c’est BIO-LOGIQUE, la logique du Vivant qu’on retrouve dans chaque espèce animale vivante. Il y a un sens à cette manière d’appréhender les maladies.

J’apprends à décoder les rouages des pathologiques, l’observation du Vivant et de sa mécanique est tout simplement une révélation.

Durant la formation, j’ai passé en revue l’ensemble des maladies que j’ai eu et que j’ai encore en tant qu’adulte, je mets au jour les conflits émotionnels planqués, les fameux mots de la mal-a-dit. Et c’est juste logique !

Je suis ravie d’avoir ajouté cette corde à mon arc. L’ayant testée pour moi-même (je vous raconterai dans un prochain article comment j’ai pu me débarrasser d’une tendinite à l’épaule que je trainais depuis 4 ans, ainsi que des crises de migraines invalidantes depuis 2015 grâce au travail thérapeutique par le biais du décodage), et j’ai pleine confiance en la capacité de mes futurs consultants à dépasser leurs conflits.

Vous voulez en savoir + ? C’est par ici.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter  facebook

Salon du Bien être et du Bien vivre 2024

3ème édition ! Les 6 & 7 avril 2024 à Ste...

Arrêter de fumer : quelle thérapie pour vous aider ?

Mon histoire avec la cigarette J’ai vécu une...

Journée Mondiale de l’hépatite

C'est  la Journée mondiale de l'hépatite. "Dans...

Journée mondiale des troubles bipolaires

Aujourd'hui, c'est la Journée Mondiale des...

La naissance : l’instant charnière

La naissance... Notre naissance marque le début...

Séance gestion de la douleur

La douleur... Battante, en étau, pinçante, comme...

Séance stop tabac

Arrêter la compulsion à la source Ce matin, deux...

Le pouvoir de notre inconscient

Saviez-vous... Saviez-vous que votre inconscient...

Séance libération addiction au sucre

Le sucre... L'envie compulsive de sucre, 10% des...

Share: